• Année 2024

    Traversée III

    Musique électronique

    Andrea Sarto, compositeur, professeur de création et de musique assistée par ordinateur au conservatoire intercommunal de Marne et Gondoire. 
    Durant cette nouvelle résidence, Andrea Sarto expérimentera les sonorités propres à la Villa Rohannec’h. L’artiste utilisera les sons in situ, dans la villa et dans le parc, plaçant la Villa Rohannec’h comme élément central de l’œuvre. Le Domaine départemental en tant que lieu de transmission et de partage de l’art et de la culture, est attentif à l’accompagnement des publics. L’équipe de la villa a donc convié l’artiste à concevoir les modalités d’une rencontre qui permette aux publics de mieux comprendre son processus de travail. Andrea Sarto imaginera donc les manières de nous amener sur les chemins de la création afin de traverser avec lui un moment musical singulier. Ouverture, partage et transmission seront donc au cœur de la présentation de son travail qui aura lieu le 25 octobre 2024.

    Partition de Traversée I d'Andrea Sarto, 2023 © Paul Wenninger
    Partition de Traversée I d'Andrea Sarto, 2023 © Paul Wenninger
  • Année 2023

    Là où va le fleuve 

    Théâtre Photographie Arts plastiques dans l'espace public
    "Une équipe artistique pluridisciplinaire à la quête des futurs sensibles sur le port du Légué"
    Diane Giorgis, autrice metteuse en scène et comédienne, Gerty Dambury, autrice metteuse en scène, Ali Khelil, auteur metteur en scène et comédien, Jeanne Paturel, photographe, Emmanuelle Pays, photographe, Emma Pécastaings, plasticienne, Mia Maingourd graphiste.
    Ce projet est mené par la Cie L'Artère, d'après une commande du Syndicat Mixte du Grand Légué  - SMGL (Région Bretagne, Département des Côtes d'Armor, Saint-Brieuc Armor Agglomération) et accompagné par la villa Rohannec'h (Domaine départemental des Côtes d'Armor).

    L'ouvrage "là où va le fleuve" est disponible à la vente. Il réunit toutes les œuvres réalisées au cours du projet. Il est une invitation à se balader sur le port du Légué. Contact : cielartere@protonmail.com ou 06 95 11 75 20

    Là où va le fleuve, week-end de restitution finale, lectures de Diane Giorgis, Gerty Dambury et Ali Khelil, novembre 2023 © Marynn Gallerne
    Là où va le fleuve, week-end de restitution finale, lectures de Diane Giorgis, Gerty Dambury et Ali Khelil, novembre 2023 © Marynn Gallerne

    Traversées

    Musique
    avec Solène Normant, accordéoniste et Andrea Sarto, compositeur.
    Ce projet de résidence est né de la collaboration entre Andrea Sarto, compositeur italien, et Solène Normant, accordéoniste française. Cette résidence vise à la création et à l’interprétation d’une ou plusieurs œuvre(s) musicale(s) composée(s) pour les espaces de la Villa Rohannec’h, et centrée(s) sur la relation entre la riche palette sonore de l’accordéon et les lieux de la résidence.

    Résidence de recherche et création

    Cinéma d'animation expérimental
    avec Paul Wenninger, réalisateur.

    J'embarque ou le gant de plumes

    Résidence d'écriture
    Avec Karin Serres autrice
    Fruit d’un partenariat entre le Domaine départemental et le festival De Beaux Lendemains, Festival Art Enfance Jeunesse, qui en a initié l’idée, le projet consistait à offrir à l’autrice un cadre propice à la création. Cette dernière s’est appropriée les lieux et son imaginaire a donné naissance à un nouveau récit. Autrice associée du Festival De Beaux Lendemains 2023, Karin Serres a écrit J’embarque ! ou Le gant de plumes, un texte qui parle de migrations : migration des oiseaux qui font escale dans la réserve de la baie, migration des pêcheurs qui partaient en Islande ou à Terre Neuve, migration des humains qui cherchent refuges… L’artiste, qui a travaillé durant une semaine (du 9 au 14 octobre 2023) à la villa Rohannec’h, s’est imprégnée des lieux et des histoires humaines qui l’ont parcouru pour écrire son texte.

    Cahier de notes de Karin Serres, résidence octobre 2023
    Cahier de notes de Karin Serres, résidence octobre 2023
  • Année 2021

    Artiste associé  Paul Wenninger

    Accueilli en résidence en 2019, le réalisateur Paul Wenninger devient artiste associé et propose différents rendez-vous autour du cinéma et de la création, tout en poursuivant son travail personnel dans son atelier basé à la villa. Son film « O », entièrement réalisé dans les murs de la villa est dans la sélection officielle de plusieurs festivals, dont le festival international du film d’animation d’Annecy 2021.
    Les réalisations de Paul Wenninger à la villa Rohannec'h :

    • Installation Light Villa, 2019 et Light Villa 2, 2020 :

    Conçue comme une membrane transportant les événements de l'intérieur vers l'extérieur et de l'extérieur vers l'intérieur, l'installation lumineuse se déploie, avec discrétion, sur toutes les fenêtres de la Villa Rohannec'h, en deux teintes chaudes, aux atmosphères bien distinctes [...] L'espace lumineux créé autour du bâtiment par l’installation est destiné à inviter les visiteurs à explorer et à conquérir le territoire autour de la villa et, si la crise sanitaire le permet, la villa elle-même. La Villa Rohannec'h, qui offre aux artistes un lieu de production, de recherche et de débat, représente ainsi un dispositif destiné à refléter la pratique individuelle et l'action collective dans l'installation lumineuse
    Paul Wenninger, 2019

    Installation Light villa crédit Paul Wenninger - 2021
    Installation Light villa crédit Paul Wenninger - 2021
    •  O  un film d’animation, 5 min (2020) - entièrement tourné à la villa Rohannec’h O met en scène le réalisateur, qui est aussi danseur et chorégraphe, dans une pièce de la villa. Défilent alors derrière les fenêtres des images (time-lapse), tantôt des paysages, des lumières, la mer, des arbres... Le cinéaste s'abstient de tout mouvement superflu laissant place à un état individuel et social décrit par le philosophe français Paul Virilio comme « l'inertie polaire ». Image par image, Paul Wenninger circule immobile, dans un salon initialement complètement vide, le dos perpétuellement tourné aux murs et aux fenêtres : Un temps orageux semble s'écouler tandis que la relation entre l'extérieur et l'intérieur s'en trouve bousculé, même si les vues "extérieures" accordées à l'observateur sont en grande partie constituées de projections...

      Paul Wenninger, O, 2021 © Paul Wenninger
      Paul Wenninger, O, 2021 © Paul Wenninger

    Les invités de Paul Wenninger

    Ghost Party
    Avec Latifa Laâbissi et Manon de Boer
    Latifa Laâbissi est chorégraphe et danseuse. Mêlant les genres, redéfinissant les formats, ses créations font entrer sur scène un hors-champ multiple où se découpent des figures et des voix. La mise en jeu de la voix et du visage devient indissociable de l’acte dansé. Depuis 2011, Latifa Laâbissi assure la direction artistique d’Extension Sauvage, un programme artistique et pédagogique en milieu rural (Bretagne).
    Manon de Boer est diplômée de l’Académie des beaux-arts de Rotterdam et de la Rijksakademie des beaux-arts d’Amsterdam. Partant de la narration de soi et de l’interprétation musicale à la fois comme méthode et comme sujet, elle explore la relation entre le langage, le temps et la vérité.

    Der Wurf
    Avec Daniel Zimmermann
    De nationalité suisse, Daniel Zimmermann est artiste plasticien, dramaturge et réalisateur. Formé initialement à la sculpture sur bois, il réalise aujourd’hui des films, installations et performances. Dans son travail il répond à des situations et à l’environnement en questionnant le sens et la durabilité des actions humaines. Aujourd’hui, son travail est présenté à la fois dans des musées et des festivals de film. Il est le cofondateur avec la chorégraphe Amanda Piña de nadaproductions une plateforme de projets
    transdisciplinaires.
     

    Autres résidences

    Sérigraphie

    Anaïck Moriceau
    Sérigraphe d'art et éditrice, Anaïck Moriceau est aussi professeure à l'école des beaux-arts de Saint-Brieuc. Formée à l'école des beaux-arts de Rennes, l'artiste est native de Saint-Brieuc. En 2005, elle s’installe à Bruxelles et rentre à l’École nationale supérieure des arts visuels de La Cambre, où elle se spécialise en sérigraphie. Au sein de son atelier, elle édite des créations d'artistes français et étrangers aux côtés de ses propres travaux. Des couleurs franches, des lignes nettes, des motifs forts constituent les caractères principaux des travaux qu'elle imprime.

    Chimère Song

    Résidence de création cinéma
    Avec Julie Vacher
    "Feuille flasque, reptile phosphorisé, d'où viens-tu ? ». Le film « Chimère Song » met en scène le phénomène des marées vertes, pullulation d'algues vertes sur les côtes bretonnes, à travers le regard d'un oiseau. Via des images tournées au drone et des photogrammétries, l'oiseau et la chimère verte entrent en dialogue. De mai à juillet 2021, Julie Vacher a finalisé l’écriture du synopsis du film et démarré son tournage sur le littoral costarmoricain, au-dessus des estrans et des prés salés de la baie de la Fresnaye. Le film au travers d’une écriture poétique qui s’appuie sur le réel, propose un récit d’un nouveau genre, qui hybride le naturalisme et la synthèse, à la croisée du documentaire et du spéculatif, invitant à poser un autre regard sur le paysage et à considérer le vivant.
    Edition "Chimère Song" en ligne https://julievacher.com/L-oiseau-me-canique-et-l-ulva-un-conte-interespe-ce
    Texte de Julie Crenn - Conception graphique Céline Chip 

    Affiche film Chimère Song
    Affiche du Film Chimère Song de Julie Vacher

    Méta Locaux II 

    Ecriture, arts plastiques, théâtre, danse - résidence collective
    Diane Giorgis et Aurélie Le Maître 
    Equipe de création Collectif Topos : Etienne Sibéril (metteur en scène – co-auteur) ; Aurélie Le Maître (plasticienne / co-autrice) – Diane Giorgis ( autrice comédienne / co-autrice) Ali Khélil (comédien) Jean-Christophe Maas (danseur), Jérémie Moreau

     

    Chiens, humains et autres partenaires / Astérismes x Anaïs Touchot 

    Arts visuels - résidence collective
    Avec Anaïs Touchot et Julie Béasse, Reda Boussella, Elise Carron, Francesco Finizio, Charlotte Khouri, Vincent Malassis, Anouchka Oler et Pauline Uguen.
    La villa Rohannec'h a proposé un cadre de travail et un espace de recherches sur le littoral de Saint-Brieuc, à partir du site de Rohannec’h, à 9 artistes sur deux semaines de résidence. En 2021 l’artiste Anaïs Touchot a été invitée par l’association Astérismes pour faire un commissariat d’exposition. Chiens, humains et autres partenaires, réunit neuf artistes proches de son univers artistique. Si son thème de prédilection est le chien, « l’animal » devient ici le moyen de communication comportementale essentielle en cette période de COVID. Véritable espace de recherche ce projet à la Villa Rohannec’h permet aux artistes invités d’expérimenter et d’échanger autour de leurs pratiques artistiques singulières mais complémentaires.
    Après leur résidence à la Villa Rohannec’h,, les œuvres sont présentées à l’Ecole des Beaux-arts de Saint-Brieuc / Galerie Raymond Hains.
    Ce projet est co-produit par Astérismes, Passerelle Centre d’art contemporain, Brest et la Villa Rohannec’h – Conseil Départemental des Côtes-d’Armor. Avec  le soutien de Suravenir, Ars Ultima et Documents d’Artistes Bretagne.
    Lien vers le site des résidences villa Rohannec'h DDAB
     

    Installation de Reda Boussella Zapping 2020-2021, 138 Peintures à l’huile sur bois, dimensions variables.
    Installation de Reda Boussella Zapping 2020-2021, 138 Peintures à l’huile sur bois, dimensions variables.

    Puissance ou impuissances critiques 

    Résidence en sciences-humaines 
    Poursuite de la recherche-action en anthropologie avec Nayeli Palomo (anthropologue-muséologue) et Noël Barbe (anthropologue), ayant débuté en 2019. 
    Les chercheurs ont été invités par le musée de Saint-Brieuc à poursuivre leurs travaux donnant lieu à une exposition temporaire : Vivre avec la Grève du Joint Français. 

    Lego, Ergo Twitto

    Résidence Education Artistique et Culturelle et de recherche en milieu scolaire
    avec Eric Le Vergé alias Yuri Cardinal plasticien en résidence au Lycée Félix Le Dantec (Lannion) de janvier à juin 2021.
    Enseignant : Marie-Line Nicol, professeur d'arts plastiques.
    Blog de la résidence

  • Année 2020

    O

    Cinéma d'animation expérimental
    Avec Paul Wenninger, réalisateur

    Ce que peut le patrimoine 

    Résidence en sciences-humaines
    avec Nayeli Palomo  (anthropologue-muséologue) et  Noël Barbe (anthropologue, chercheur à l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain - CNRS) s'étalant sur une durée de 8 mois de novembre 2019 à juin 2020. Pour alimenter la réflexion sur des thématiques communes territoriales patrimoniales, la Villa Rohannec'h et le musée d'art et d'histoire (Ville de Saint-Brieuc) se sont associés et ont invité les deux anthropologues qui ont porté leur attention sur 3 expériences historiques dont le lieu est / a été la ville de Saint-Brieuc : 
    - les cabanons du Valais, la question de leur devenir et la façon dont se constituent les argumentaires pour les qualifier de patrimoniaux.
    - la grève du joint français de 1972, et ses formes de présences contemporaines
    - la villa Rohannec'h, et le processus en cours de patrimonialisation

    Méta Locaux I

    Arts plastiques, écriture théâtrale, danse
    Avec Diane Giorgis, Aurélie Le Maître / équipe de création : Etienne Sibéril (metteur en scène – co-auteur) ; Aurélie Le Maître (plasticienne / co-autrice) – Diane Giorgis ( autrice comédienne / co-autrice) Ali Khélil (comédien) Jean-Christophe Maas (danseur). 
    Image d’enfance de la grande ville, préfecture du département, lieu de shopping ou lieu de vie... la ville de Saint-Brieuc a plusieurs « cœurs de ville et cœurs de vie » pour les artistes du collectif TOPOS. Un projet qui s’ inscrit comme la suite logique d’un premier projet réalisé en été 2018 en Centre-Bretagne (Rostrenen), d’où sont originaires deux des trois artistes porteurs du projet.

    Résidence tremplin

    Angélique Robert (facilitation), de mars à septembre 2020. Répondre aux sollicitations citoyennes
    individuelles d’implication dans le projet de la villa Rohannec'h comme cas pratique.

  • Année 2019

    O

    Cinéma d'animation expérimental
    Paul Wenninger, réalisateur

    Une villa à soi

    Résidence nomade et collective dans le cadre de la saison France-Roumanie
    Avec : Adriana Chiruță (RO), Clara Denidet (FR), Aurélie Ferruel and Florentine Guédon (FR), Adina Mocanu (RO), Johanna Rocard (FR), Casandra Vidrighin (RO). 
    Commissaires : Isabelle Henrion (FR) / Anca Verona Mihuleţ (RO) et Iris Ordean (RO). 
    Avec la participation de Luc Avargues (FR) et Claudiu Ciprian Popa (RO).
    Cette aventure réunissant trois artistes roumaines et quatre françaises pendant cinq semaines à la villa Rohannec'h a été ponctuée de rencontres publiques (conférences et ateliers). Le projet de résidence artistique collective Une villa à soi a eu la particularité de se dérouler en deux actes sur deux territoires européens : à la villa Rohannec'h (21 mars au 29 avril) puis à Cetate Arts Danube (Fondation Joana Grevers) dans la ville de Cetate en Roumanie (30 avril au 29 mai 2019). Les similitudes frappantes entre les deux lieux d'accueil (deux villas à l'histoire et à l'architecture proches), mais aussi les grandes différences historiques, sociales et culturelles des deux territoires, sont à l'origine de ce compagnonnage culturel.

     

  • Année 2018

    villa valais

    Résidence d'artistes sur le territoire

    En collaboration avec DDA Bretagne et l’association des Amis et Usagers de la Plage du Valais, Saint-Brieuc. 
    Lauréat d'un appel à projets de l'Etat et de la Région Bretagne, ce dispositif de résidences consiste à accueillir des artistes sur le territoire sur un temps long : 4 artistes résidant en Bretagne sont accueillis pendant 3 mois. 
    Stephan Tulepo (plasticien)
    Les expérimentations de Stéfan Tulépo sont directement liées à la manière d'habiter et de créer un chez-soi, dans un environnement balnéaire, ici à Rohannec'h. Sculpteur, glaneur de matériaux, il intervient d'abord directement dans l'espace qu'il occupe, qu'il traverse, de la villa à la plage du Valais. Interrogeant le banal et l’exception, l’obsolescence, la conservation d’un patrimoine, le jeu… il produit une série de sculptures-objets pour jardin, photographies, films, inspirés à la fois de la logique d'auto-construction du quartier du Valais et des décors fantômes de la villa. Page sur le site de la résidence DDAB
    " Le Sable du château, Constructions de terrain(s)", texte de Anne-Lou Vicente, critique d'art.

    Installation de Stefan Tulépo à la villa Rohannec'h, 2018
    Installation de Stefan Tulépo à la villa Rohannec'h, 2018

    DDAB - Stéfan Tulepo - Le sable du château from Réseau documents d'artistes on Vimeo.


    Valentin Ferré (création sonore et arts plastiques) réalise une balade sonore entre la villa et la plage du Valais. L'artiste compose une bande son spécifique pour cet itinéraire. A l'aide d'une sono portable sur batterie les participants seront les porteurs de ce sound system mouvant, pour un temps de rêverie autour du Légué... Page sur le site de la résidence DDAB
    "Réalité musicalement augmentée", texte de Anne-Lou Vicente, critique d'art.
     

    Vaudou et Chaloupe - marche sonore de Valentin Ferré
    Vaudou et Chaloupe - marche sonore de Valentin Ferré


    Les M Studio Anaïs Morel et Céline Merhand (designers). De la villa Rohannec'h au cabanon du Valais, de 1000 m2 à 20 m2, la résidence offre ici aux jeunes designers des espaces à habiter contrastés et atypiques, tous deux marqués par l''environnement littoral et l'histoire sociale des lieux... pour expérimenter de nouvelles créations.  Page sur le site de la résidence DDAB
    "Debout sur le béton, le regard porte plus loin" de Lilian Frogé, docteur en Histoire de l'art contemporain.

    Window, mobilier urbain dans le parc de Rohannec'h, 2018  © Les M Studio
    Window, mobilier urbain dans le parc de Rohannec'h, 2018 © Les M Studio

    Atelier de paysage mobile

    Résidence tremplin 
    Avec le collectif Coccolithes, Florian Crepin Tristan Petat
    résidence collective architecture du paysage
    Dans le cadre de la résidence, le collectif d'architectes paysagers conçoit un atelier de paysage mobile et réalise la fabrication d'une maquette à l'échelle 1/1. Le projet consiste à proposer et concrétiser un support de travail qui puisse se déployer sur le territoire et permette aux paysagistes de s'immerger sur un lieu tout en matérialisant la réflexion en cours. Il a également l'avantage de proposer un espace de rencontre entre des habitants et un site en réflexion. 

    Atelier mobile du paysage Les coccolithes
    Atelier mobile du paysage Les coccolithes

     

    COCCOLITHES _ Arrivée résidence Rohannec'h from Coccolithes on Vimeo.

  • Année 2014

    Si j'étais démolisseur

    Installation-performance de Anaïs Touchot, accueillie en résidence, en collaboration avec BASE, un projet mené par Documents d'Artistes Bretagne et l'Ecole européenne supérieure d'art de Bretagne. L'artiste construit une cabane, chaque jour elle détruit cette cabane à la masse et la reconstruit à partir des éléments restants. Pour la villa Rohannec’h, l'élément référent serait un habitat de la plage du Valais à Saint-Brieuc.

    La villa, théâtre d'images

    La villa, théâtre d'images, présente des extraits photographiques de travaux d'artistes invités en résidence depuis 2010 et d'une commande photographique réalisée en 2014, avant travaux.
    Accueil en résidence de deux photographes invités Sébastien Pageot et Franck Loriou.

  • Année 2013

    Papiers peints

    Les images de  Sébastien Pageot  traitent de la représentation d'espaces et d'architectures, principalement par l'utilisation du médium photographique. Durant sa résidence, Sébastien Pageot produit la série Papiers peints, mêlant réalité et fiction.